PAROISSES

Cyclone Maria en plein cœur de la Guadeloupe !

Cyclone Maria en plein cœur de la Guadeloupe !


(A St Jean BOSCO Gourbeyre)

Irma a mis à genoux les îles du nord de l’archipel, mais Maria n’y est pas allé de mains mortes pour la
Dominique (anéantie !), mais aussi la Martinique, et surtout les Saintes et le sud de la Basse-Terre !

Une épreuve terrible pour tout le monde ! Terre-de-Bas est à l’agonie… tellement les turbulences ont tout détruit : plus d’eau, plus d’électricité, plus de téléphone… des maisons éventrées… une mer déchaînée qui est arrivée jusqu’aux maisons à Petite Anse… à Terre-de-Haut aussi on manque de tout et les gens sont très éprouvés…


l'arbre centenaire de l'évêché, dessous, la voiture du curé... 

Dans le sud Basse-Terre le vent a été si violent qu’il a tout emporté : les poteaux électriques et téléphoniques, de nombreux arbres, des toitures, et tous les panneaux publicitaires ont été tordus et couchés, la voiture du Père Foucan, curé de la cathédrale de Basse-Terre, a vu le manguier de l’évêché lui tomber dessus, le LEP de Blanchet est particulièrement endommagé, la mer s’est déchainée à Rivière-Sens, à Rivière des Pères, à Baillif … des maisons en ont fait les frais ! Les bananiers sont à terre partout ! Et les vergers et les potagers à Matouba sont détruits ! Les Petits Frères de l’Incarnation ont déblayé au mieux leur secteur très endolori, mais il y a tant à faire !





LP de Blanchet


 

Il y a encore du pain sur la planche dans tous les secteurs ! Et à 14 h ce mardi le vent souffle encore très fort et les pluies continuent par moment d’empêcher les équipes d’intervention d’évoluer…

On va devoir faire preuve de beaucoup de solidarité, de courage, de talent et d’entraide si on veut que la vie reprenne, que les gens (spécialement les personnes âgées, les malades et les isolés) ne manquent de rien, que les enfants et les jeunes reprennent le chemin de l’école… que…





Souhaitons que Maria ne continue pas sa folle course pour faire souffrir davantage les îles du nord et Haïti… ! Tournons nos regards vers la Dominique qui implore notre attention !

« J’ai tout perdu, mais maman Marie est à mes côtés et je continue de la prier, car sans elle je ne pourrai pas me relever ! » me disait au téléphone Germaine, courageuse mamie de Terre-de-Bas ce matin que j’ai pu joindre malgré tout. Quelle foi !
Jean-Marie Gauthier 


Pensionnaires de l'EPHAD à l'abri pendant l'ouragan
 
L'Ephad du Sacré-Coeur de Basse-Terre accueille une cinquantaine de personnes âgées dont Mgr Cabo et plusieurs prêtres. Ce lieu ouvert en 2013 a vu arriver cinq saintmartiniens dont le Pere charles Cornelius.

 

Ce dernier a été transféré de saint Martin en guadeloupe le dimanche 10 septembre. Dès son arrivée à Basse-Terre, ses amis sont venus le saluer et lui souhaiter un joyeux anniversaire pour ses 71 ans le samedi 16 septembre.
Pendant la nuit où l'ouragan Maria à frappé, les décisions avaient prises pour que les pensionnaires soient tous dans la salle de restaurant devenu un dortoir. Mgr cabo a reconnu qu'il n'avait pas dormi durant cette nuit singulière.
 
L'ephad accueille plusieurs centenaires dont Mgr Saint Ange 102 ans, membre de la conférence St Vincent De Paul. Il se souvenait du fameux ouragan de 1928 qui avait ravagé la Guadeloupe..
 
En ce mardi 19 septembre, mgr Riocreux à visité les prêtres de cet établissement.
 


Questions liturgiques

Pourquoi aller à la messe le Dimanche ?

Nous ne devons pas oublier que la foi, c’est une relation vivante avec Dieu. Comme toute relation, elle se doit d’être nourrie régulièrement, autrement elle s’endort et même elle se sclérose.

Lire la suite...