Actualités - Dans le diocèse

La Famille de la Fraternité de l’Incarnation est bien sur les rails !

 


IIl s’agit pour nous de nous retrouver régulièrement pour approfondir la spiritualité de la Fraternité l’Incarnation à travers le magnifique livre « Paysan de Dieu » (de Frère Francklin Armand). Nous sommes une trentaine de membres inscrits à ces rencontres mensuelles, et même si ce samedi après-midi 24 novembre beaucoup n’ont pu venir et se sont excusés (préparation de l’ordination presbytérale de Bonel le 25, rencontre au même moment avec les Sœurs Carmélites pour les Tertiaires, mobilisation pour la Route du Rhum pour plusieurs jeunes…) nous nous sommes retrouvés à une dizaine pour vivre ce temps de ressourcement spirituel en famille, et continuer le cheminement pour la pérennisation de la présence de la Fraternité de l’Incarnation dans notre diocèse.
Sœur Jeanne nous encourage à continuer le chemin et à tisser des liens qui ne peuvent que nous mener au bonheur intérieur et à la paix.

Daniella Félicité : « nous fonctionnons comme une TKL : prière à l’Esprit-Saint, lecture de la Parole suivie d’un court temps de silence, partage sur des pages du livre « Paysan de Dieu » qui nous sert de balise, temps de prière à l’oratoire Charles de Foucauld, une dizaine de chapelet, prière du Père de Foucauld et partage du verre de l’amitié pour conclure. Chacun peut s’exprimer librement et joyeusement dans un grand respect et une vraie simplicité et ça fait du bien ». Ce jour après avoir lu les pages 19 et 20, nous avons échangé sur le pardon – partage riche, sincère, profond, et respectueux ; puis à partir de la page 21 le constat de nos racines paysannes dont parle Fr Francklin nous concerne tous (et nos enfants dont la culture n’est que numérique bien souvent, que leur léguerons-nous ? a dit une mamie inquiète) ; enfin la page 22 nous a permis de reprendre la belle phrase de Fr Francklin au 2eme paragraphe « nous sommes des femmes et des hommes qui rêvons d’un monde nouveau et nous vivons notre rêve »… bel idéal qui nous concerne tous… et chacune et chacun a pu dire comment ! Yves Labry plein d’enthousiasme nous a fait part de sa quête spirituelle et humaine…  

Ressourcement amical, humain, intergénérationnel  et spirituel qui nous fait du bien à tous, et dans lequel chacune et chacun se trouve bien… merci Seigneur pour ces balises qui éclaireront notre chemin marche après marche !

« Vraiment la spiritualité de la Fraternité de l’Incarnation a quelque chose de fort à dire à nos familles et à nous les jeunes aujourd’hui. Et elle tisse si bien des liens fraternels dans la Caraïbe ! » s’est exprimé Chrislet (18 ans) dans un SMS partagé sur Facebook avant la réunion. Tandis que Médéric, jeune père de famille, (empêché ce soir) disait sa proximité par watsap ; et Blaise, depuis Clermont-Ferrand où il poursuit ses études, envoyait un message chaleureux par twitter « je suis près de vous par le cœur et je vous fais plein de bises. Surtout à Fr Francklin car je sais qu’en Haïti le climat social est plus que chaud (comme en juillet dernier) ! Prends soin de toi Francklin, on a tellement besoin de ta force et de tes lumières ! Un salut à Bonel ! »
Prochaine réunion (ouverte à tous) le 26 décembre 2018 : jour de fête (anniversaire de la fondation de la Fraternité de l’Incarnation il y a quarante ans) pour toute la Fraternité de l’Incarnation en Haïti. On fêtera l’évènement nous aussi puisque nous sommes de la même famille !
Merci Frère Francklin, merci Sr Emmanuelle… vous pouvez compter sur notre amitié, nos prières, notre soutien. Bondyé bon ! « Tout joyeux de nous retrouver, Dieu a fait de nous des amis… de tous les horizons nous voici rassemblés, tout joyeux de nous retrouver » comme nous avait invité à chanter Frère Ralph à la messe le matin.


Agnès et Jean-Marie Gauthier
Et Sr Jeanne

Questions liturgiques

Origine de l'Avent et qu'est ce qu'une "année liturgique"?

Le mot "Advent" qui dérive du latin adventus, signifie "venue, avènement". Le temps de l’Avent n’est pas une période d’attente et d’expectative, mais plutôt comme le temps même de la venue et de la manifestation du Seigneur, avec une insistance sur le caractère glorieux de cette "épiphanie". Lire la suite...