Actualités - A la Une

Concert d’Inauguration magistral pour l’Orgue de la Cathédrale Notre-Dame de Guadeloupe

 


Philippe Lefebvre


Après la bénédiction de l’orgue vendredi 14 décembre, avait lieu ce samedi 15 le concert d’inauguration de l’orgue par Philippe Lefebvre, titulaire des Orgues de la Cathédrale de Paris. 

On connaît le parcours époustouflant de Philippe Lefebvre qui à 15 ans, lorsqu’il rencontre Pierre Cochereau décide que sa passion sera l’orgue : et il y consacre tout son travail, tout son temps, toute son énergie au point qu’à 19 ans il est organiste de la cathédrale d’Arras ; il commence alors à remporter différents prix (dont celui de la vocation) et concours (dont le grand prix d’improvisation à Lyon ; puis à Chartres), et il devient à 23 ans titulaire des grandes orgues de la cathédrale de cette ville. Avant d’être promu douze ans plus tard titulaire des grandes orgues de Notre-Dame de Paris. Il n’a eu de cesse depuis que de vulgariser le message de l’orgue qui a tant à dire à toute l’humanité, pas seulement aux musiciens ou aux mélomanes, mais à tous les gens qui peuvent puiser près de cet art l’intériorité, la paix et le goût  du beau !

Ce soir Mgr Riocreux accueillait tout le monde dans sa cathédrale pour ce magnifique concert inaugural. Mme Marie-Luce Penchard, Maire de Basse-Terre, disait combien « le rayonnement de la ville allait pouvoir se déployer davantage grâce à l’apport inestimable de ce patrimoine musical ». Mme la représentante du Conseil Régional confiait combien la Guadeloupe toute entière était fière de la création de cet orgue par les prestigieux Ateliers Bertrand Cattiaux, facteur d’orgue de renom, et qui allait permettre de compléter le panel culturel de la Guadeloupe et plus largement de la Caraïbe. Enfin M. le Préfet, Philippe Gustin, notait les efforts consentis par tous les corps de métiers pour arriver à ce chef d’œuvre, la coordination des différents ministères, le dévouement de tous et la générosité des fidèles : « la jeunesse et pas seulement elle, devra s’approprier les bienfaits de cette musique qui élève l’âme et apaise les esprits ».

Place au programme musical de haute tenue préparé par Philippe Lefebvre qui se voulait être une illustration des œuvres du répertoire français, particulièrement adapté à l’orgue de la cathédrale. Privilégiant « l’ouverture musicale de l’instrument, son éclectisme, la richesse et la diversité de ses timbres ». La première pièce haute en couleur et pleine d’éclat « dialogue du troisième livre » de Louis Marchand compositeur de pièces pour clavecin et orgue (+1732) ; puis César Franck, grande figure de la vie musicale française du XIX° siècle ; le Choral de la deuxième symphonie de Louis Vierne, organiste à Notre-Dame de Paris en 1900, est un joyau apprécié de tous les organistes et mélomanes ; le « Clair de Lune » de Claude Debussy dont Philippe Lefebvre a fait une transcription pour orgue, est une magnifique pièce toute en douceur et subtilité ; ensuite « Cortège et litanies » de Marcel Dupré (organiste, improvisateur, pédagogue et compositeur français mort en 1971) permettait à Philippe Lefebvre de déployer tout son talent afin de varier et amplifier les jeux et registres tout au long de l’œuvre ; enfin une improvisation moderne et pleine de sensibilité de Philippe Lefebvre sur les lettres de N.-D. de Guadeloupe, concluait ce majestueux concert qui marquera les cœurs et les esprits pour longtemps. (Notons pour la petite histoire [et la grande histoire devant Dieu] que c’est l’épouse de Philippe Lefebvre qui, aussi attentive et concentrée que lui, tourne les pages des partitions et agit sur les registres pendant qu’il joue… édifiante complémentarité du couple).

Pour conclure, reprenons à notre compte comme l’a fait Madame le Maire de Basse-Terre, la pensée d’Honoré de Balzac : «L’orgue est certes le plus grand, le plus audacieux, le plus magnifique de tous les instruments créés par le génie humain. Il est un orchestre entier, auquel une main habile peut tout demander, il peut tout exprimer ! »

Place à nos deux organistes titulaires que sont Joël Gustave-dit-Duflo et Jean-Michel Lesdel qui dès dimanche 16 lors de la messe et du concert a suivi nous ont montré leurs talents d’organistes chevronnés.


Jean-Marie Gauthier

Questions liturgiques

Origine de l'Avent et qu'est ce qu'une "année liturgique"?

Le mot "Advent" qui dérive du latin adventus, signifie "venue, avènement". Le temps de l’Avent n’est pas une période d’attente et d’expectative, mais plutôt comme le temps même de la venue et de la manifestation du Seigneur, avec une insistance sur le caractère glorieux de cette "épiphanie". Lire la suite...