Actualités - Dans le diocèse

Une centenaire à Basse-Terre

Marie Mère de l’Eglise, magnifiquement fêtée en l'Eglise sainte Thérèse de Bas-du-Bourg !

 


« Comme il est bon d’être en famille ! » c’est par ces mots chaleureux que Mgr Riocreux, évêque de Basse-Terre, a accueilli la foule venue entourer Irlande Toussaint qui fêtait ses cent ans en cette solennité de la Vierge Marie, pleine de sens pour toutes les familles de la terre. Paul VI en avait promulgué le principe dans le texte fondateur du concile Vatican II sur l’Eglise « Lumen Gentium » et le Pape François aujourd’hui institue cette lumineuse solennité pour l’Eglise, comme pour toutes les familles de la terre, à l’exemple de Marie.

« Comme il est bon d’être en famille… d’être en famille de l’Eglise… avec Dieu pour Père, avec Jésus-Christ notre frère, avec l’Esprit-Saint comme lien entre nous tous … et Marie comme Mère ! » poursuivait Mgr l’évêque. Et la foule applaudissait joyeuse la jubilaire humblement assise au premier rang.

Denis nous rappelait à la fin « combien sa maman, sa petite maman en taille, mais tellement grande par son travail et son action agissante dans son quartier où elle a été catéchiste très tôt il y a cinquante ans et où elle a toujours servi, alors que la chapelle n’était pas construite, mais était seulement une petite bâtisse en bois qu’elle se plaisait à entretenir avec les enfants du quartier… combien maman a pris aussi soin de tous ses enfants en leur apprenant très tôt à prier, à s’aimer, et à cultiver un esprit de famille et de solidarité authentique. »  « C’est une lumineuse mamie », nous disait Néémie à la sortie de la messe.

Père Gérard Foucan et Père Alfred Lavital concélébraient la messe, entourés de nombreux jeunes de chœur. Et la chorale Sainte Thérèse, avec tout son talent, a su communiquer sa ferveur et son émotion à toute l’assemblée !
La magnifique chapelle Sainte Thérèse qui accueillera les reliques de la grande sainte de Lisieux l’an prochain à pareille époque, nous annonçait l’évêque à la fin de la cérémonie. Dans l’espoir que les travaux de restauration projetés seront achevés, ou tout du moins bien avancés. 

« Je suis du quartier qui m’a vu naître et où je vieillis aujourd’hui, j’aime l’ambiance populaire et respectueuse qui est vécue autour de la chapelle. La vie n’est pas facile, et nos jeunes d’aujourd’hui sont en mal de repères, mais la chorale de Fofo nous permet de ne jamais perdre espoir. Qu’il me soit permis de dire merci à Dieu aujourd’hui ! » a tenu à témoigner Fernand C. ancien cordonnier.
Merci à la famille exemplaire de notre jubilaire Irlande !

Jean-Marie G.
 
 
 

Questions liturgiques

Pourquoi aller à la messe le Dimanche ?

Nous ne devons pas oublier que la foi, c’est une relation vivante avec Dieu. Comme toute relation, elle se doit d’être nourrie régulièrement, autrement elle s’endort et même elle se sclérose.

Lire la suite...