Billet du dimanche 3

Billet du Dimanche 16 février 2020


« Vous avez appris qu’il a été dit..eh bien moi je vous dis !!. »Cette affirmation qui exprime une grande autorité, et par laquelle Jésus se présente vraiment  comme le nouveau Moïse, montre que Jésus est l’interprète autorisé de la volonté de Dieu. Par exemple, la loi ancienne sanctionnait le comportement extérieur de la personne, désormais le commandement nouveau va jusqu’au cœur de la personne. De même, il ne suffit plus de tuer, dit Jésus, il faut encore arracher de son cœur la colère meurtrière naissante, la haine, l’indifférence et le mépris.

 Jésus sait mieux que quiconque jusqu’où peut aller la blessure d’un être privé d’amour et d’être rejeté. Jésus connaît également notre grande dignité, celle d’avoir été crée à l’image de Dieu. C’est pourquoi son regard sur les personnes qu’il rencontre nous remplit de joie et d’admiration. Son regard en effet est un regard qui réhabilite, qui pardonne, et qui ressuscite.
Est-ce bien de ce Jésus-là que nous sommes véritablement disciples ? Si votre justice ne dépasse pas celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez pas dans le Royaume des cieux dit-il. Mais dirions-nous, Seigneur, notre justice (notre rectitude de vie) ne rejoint même pas celle des scribes et des pharisiens, comment alors atteindre les sommets où tu nous convies ?
Un jour un journaliste posait à Soljénitsine (un écrivain célèbre de nationalité Russe) la question suivante : «  un chrétien de la Russie a dit que le monde ne sera sauvé que par l’amour : que pensez-vous ? » Soljénitsine aurait répondu : « l’Amour, c’est vers ce seul but que nous devons tendre, mais hélas !, nous sommes tombé si bas que pour y parvenir, il faudra  bien des étapes.. »

 Ne l’oublions pas : Finalement Jésus n’a laissé aucun écrit, sinon dit l’Evangile, sur le sable. Or ce que nous savons de lui vient des témoins, des Apôtres, lesquels nous ont transmis le message du Seigneur avec la fidélité, mais aussi dans la sueur, la poussière et le sang. Jésus nous a laissé également une assistance, un compagnon de route, c’est l’Esprit-Saint. Répandu dans nos cœurs, l’Esprit-Saint nous apprend et nous aide à vivre la Parole de Dieu à la lumière de l’amour  de Dieu notre Père.
Père Yves GILLOT 


Questions liturgiques

Pourquoi aller à la messe le Dimanche ?

Nous ne devons pas oublier que la foi, c’est une relation vivante avec Dieu. Comme toute relation, elle se doit d’être nourrie régulièrement, autrement elle s’endort et même elle se sclérose.

Lire la suite...