Billet du dimanche 1

Billet du 1 mars 2020 : 1er dimanche de Carême

Sans cesse, le choisir…
Chaque année, au premier et au deuxième dimanches de Carême, la liturgie fait entendre deux évangiles qui constituent comme les deux faces d’une médaille : le récit des tentations et celui de la Transfiguration. De part et d’autre, Jésus se manifeste comme Fils de Dieu.

Dans la Bible, la montagne est un haut symbolique de la manifestation de Dieu : ainsi, lors de la troisième et dernière tentation, le diable emmène Jésus sur une haute montagne d’où il domine le monde et c’est encore sur une haute montagne que Jésus est transfiguré avant d’en descendre.

 Des tentations à la Transfiguration, Jésus révèle sa véritable identité : il est le Fils aimé et « obéissant » du Père (deuxième lecture), il est le Messie venu accomplir ce que Dieu a promis aux hommes.

 Notons que chaque tentation avancée par le diable décrit un messie qui serait compromis avec les pouvoirs du monde et avec le péché. Jésus repousse fermement cette possibilité : il ne discute pas avec le diable, à la différence de la femme du récit de la Genèse (première lecture) qui, elle, discute avec le serpent.
 Jésus, quant à lui, répond uniquement en s’appuyant sur les paroles des Ecritures. Cette manière d’agir de Jésus est fondatrice pour le disciple du Christ : il n’y a pas à discuter avec le Tentateur…
Comment ne pas penser aux deux possibilités de formules proposées pour les célébrations de Baptême pour la renonciation à Satan (précédant la profession de foi ) :

  • Première formule au choix : « Renoncez-vous à Satan ? Renoncez-vous à toutes ses œuvres ? Renoncez-vous à toutes ses séductions ? »
  • Deuxième formule au choix : « Pour vivre dans la liberté des enfants de Dieu, rejetez-vous le péché ? Pour échapper à l’emprise du péché, rejetez-vous ce qui conduit au mal ? Pour suivre Jésus, le Christ, rejetez-vous Satan qui est l’auteur du péché ? »
Oui, pour suivre le chemin ouvert par Jésus, il nous faut renoncer « à Satan et à toutes ses œuvres ». Sans cesse, nous sommes appelés à ce renoncement pour faire le choix de Dieu, le choix du Royaume.
 Dieu notre Père, tu as choisi de faire de ton Fils un homme comme nous, soumis à l’épreuve.                Donne-nous ton Esprit pour que nous soyons forts dans les tentations et que sans cesse nous fassions le choix de ton Royaume. Amen.  
Père Gérard FOUCAN