Billet du dimanche 3

15 mars 2020: 3e dimanche de carême

Une rencontre qui nous interpelle…
L’évangéliste Jean aime annoncer la foi chrétienne en racontant les rencontres de Jésus avec des personnages typés : Nicodème, la Samaritaine, l’officier royal, l’aveugle-né, Lazare… Ce dimanche, il est question d’une femme de Samarie… IL faut savoir que la Samarie était une région tenue à l’écart par le judaïsme officiel. L’histoire religieuse tourmentée des Samaritains les avait catalogués au rang d’hérétiques. Néanmoins, les Actes des Apôtres confirment que la Samarie fit un bon accueil à l’Evangile.
 A travers cette page d’Evangile, regardons bien tout le ‘’chemin’’ parcouru par la femme après la rencontre extraordinaire. En quelques dizaines de minutes de conversation auprès d’un point d’eau au soleil de midi, l’évangéliste Jean nous présente une conversion dont chaque étape est marquée par le nom donné à Jésus par cette femme. En fin de compte, cette femme « transfigurée » évangélise ses compatriotes. Son témoignage les amène eux aussi à la reconnaissance du « Sauveur ».
 Comment alors ne pas penser à la rencontre que font ceux qui veulent redécouvrir la foi chrétienne et se préparer à la première Communion et à la Confirmation : les Recommençants… Mais aussi et surtout aux Catéchumènes qui dans beaucoup de paroisses font en ce 3ème dimanche de Carême, le Scrutin…
 Oui, on pourrait dire que les catéchumènes connaissent bien ce « parcours intérieur » accompli par cette femme. Marcher vers le baptême nécessite une longue et patiente progression. On ne reçoit pas le sacrement de baptême du jour au lendemain… Au début, la foi et l’Eglise paraissent étranges, succède ensuite une ‘’soif’’, une espérance que la foi vienne résoudre les problèmes de vie, de famille, de travail, de cœur, de voisinage… Et petit à petit s’intensifie la soif de rencontre du Dieu vivant, de découverte émerveillée de sa présence… Jésus, l’homme de l’Evangile devient alors Emmanuel, « Dieu-avec-nous »…
 Pour nous tous chrétiens que le carême conduit vers Pâques, Fête de la Vie, ce récit constitue un rappel du « Don de Dieu » reçu dans les eaux du baptême. Ce dialogue évangélique au bord du puits nous interroge sur notre connaissance réelle de Jésus-Christ.
 « Accorde-nous, Dieu tout-puissant, tout au long de ce Carême, de progresser dans la connaissance de Jésus-Christ et de nous ouvrir à sa lumière par une vie de plus en plus fidèle »(Oraison 1er Dimanche Carême)
 
 
Père Gérard FOUCAN