Billet du dimanche 4

Dimanche 22 Mars 20 : 4è de Carême

Billet d’évangile du 4ème dimanche  de  Carême Année A

Dès ténèbres à la lumière

Le miraculeux de l’évangile n’a pas de nom, l’évangéliste Jean le présente de manière anonyme. Ce qui signifie qu’il représente l’humanité sous l’emprise du péché. C’est peut-être vous ou moi...

Quel est le péché personnel qui me rend aveugle et m’empêche d’être croyant ? Jésus révèle hier et aujourd’hui qu’il est : « La lumière du monde » Il est venu pour sortir tous les hommes de l’obscurité du péché.

Le temps de carême nous invite à prendre un chemin de conversion. C’est aussi le moment véritable de demander au Christ de nous libérer de nos cécités. Quelles sont nos cécités ? : Le mensonge ? L’avarice ? L’indifférence ? La jalousie aveugle ? Le mépris ? L’esprit de clan ? L’autoritarisme ? Nos préjugés ? En cette période sombre sous la menace du Coronavirus, ne risquerions pas d’être aveuglés par la peur ? Les critiques et les accusations diverses ?

Oui comme l’aveugle-né, notre seule planche de salut en ces temps durs, c’est de faire confiance à la parole de Jésus. C’est ainsi que s’éclatera sa gloire dans nos vies pour que nous devenions davantage croyants. En revenant à la lumière, rien ne pouvait bloquer le miraculeux dans sa course de devenir disciple véritable de Jésus. Il a dû faire face à la pression des juifs, à l’indifférence de ses parents jusqu’à sa guérison totale c’est-à-dire physique et spirituelle en confessant sa foi : « Je crois, Seigneur ! Et il se prosterna devant lui. »

Aujourd’hui, je crois qu’il est nécessaire aux hommes de se prosterner aux pieds du Christ comme le miraculeux afin que la paix revienne dans tous les cœurs.

Seigneur, ta parole seule peut nous permettre de sortir dans l’obscurité où nous sommes enveloppés. Nous t’en prions : guéris-nous de notre manque de foi, d’espérance et de charité. Oui, nous voulons voir et croire afin de proclamer ta gloire et tes merveilles jusque dans les siècles des siècles. Amen
Père Antony ETIENNE