Billet du dimanche 2

14 juin, dimanche du St Sacrement

  L’ Amour de Dieu, notre nourriture
 
La chair du Fils de l’homme est la parole de Dieu qui donne vie.
Comment ne pas en être gourmand ?
Comment ne pas être toujours assoiffé de ce vin, sang du Fils de l’Homme qui demeure en nous et qui nous purifie ?
Le Christ demeure en chacune, en chacun qui mange sa chair et boit son sang. Il donne une grande force spirituelle à celles et à ceux qui communient en son corps et  qui partagent cette force pour continuer l’œuvre missionnaire, faire vivre en chaque homme et en chaque femme le nom de Dieu.
Nous vivons en ces temps de forts et aussi de douloureux moments.
Forts ? C’est le partage missionnaire pour venir en aide aux familles, aux personnes isolées, aux sans- abris, qui vivent des moments difficiles. L’intelligence, cette force en Dieu en chacune et en chacun de nous, a donné du sens à notre foi en Dieu par Jésus le Christ.
Ce partage a rendu vivante la parole de Dieu.
Nous vivons aussi des moments douloureux : des familles sont endeuillées, détruites. Certains hommes par leur responsabilité dans leur travail se croient investis d’un pouvoir et peuvent ainsi impunément détruire la vie de celles et de ceux qu’ils sont censés protéger.
Dieu ne cesse de nous faire goûter à son amour.
Pourquoi, l’amour de Dieu, Jésus Christ, fait homme, n’est pas toujours nourriture pour les cœurs ?
 Georges BERVIN (Diacre)


Questions liturgiques