Courage et espérance en Haïti !

« La grandeur d’Haïti tient en sa résilience » écrit René Depestre dans un de ses livres. « Je ne connais pas de peuple plus courageux à travers le monde que le peuple Haïtien » affirmait d’emblée Gérard Edmond Lauriette. « Il n’empêche le quotidien est terrible, même si on y fait fasse du mieux qu’on peut » n’hésite pas à dire Père Daniel Romulus dans une sérénité à nous couper le souffle, tant la tragédie actuelle bouscule tout le monde. Il vient d’arriver en Guadeloupe pour un mois et demi afin de subir la deuxième opération nécessaire à la santé de ses yeux.

 

S.E.D.H.A.F. (Santé Education Développement Aide aux Femmes en Haïti) est l’association qui soutient son action à Petit-Boucan dans la région de Gressier. Père Daniel Romulus, prêtre du Prado, bien qu’incardiné dans le diocèse de Guadeloupe, y œuvre courageusement depuis plus de douze ans. Responsable de la paroisse du secteur qu’il a fondée de toutes pièces, avec l’approbation de son évêque, et qui est toujours en cours d’agrandissement, il y a monté une école, un centre de formation dans l’agro-écologie, un petit dispensaire pour aider les femmes, des pôles d’artisanat local pour aider les gens à subvenir à leurs besoins … Il fait preuve d’un courage à toute épreuve et d’une foi à transporter les montagnes !

 

SEDHAF a tenu sa réunion ce vendredi 9 au soir à la paroisse du Raizet pour faire le point et voir comment dans le concret continuer d’aider le père Romulus du mieux possible. Après le temps de prière à l’Esprit-Saint et le mot de bienvenue, il a pu faire le point sur la situation présente : les kidnappings, les gangs, l’assassinat du président. Sa lucidité n’a d’égale que sa grande humanité et son éternel sourire. Son constat est sans appel. « ça ne date pas d’aujourd’hui : moins de 10% de la population détient toute la richesse du pays et manipule tout à souhait. Cinq grosses familles ont le monopole des affaires : véhicules, santé, alimentation, bâtiments. Et font ce qu’elles veulent. Tandis que 90% de la population continue à vivre en dessous du seuil de pauvreté. Voilà la réalité ! » Comme Frère Francklin Armand à travers le pays, père Daniel Romulus essaie dans son oasis de solidarité et de bienfaisance d’aider les gens au plus près. Mais c’est un vrai combat, qu’il mène résolument et dans la confiance envers et contre tout. « Dans ma petite école on nourrit les enfants tous les jours, on les soigne, on les scolarise bien-sûr, mais surtout on veut leur apprendre la vraie éducation comment respecter la nature,  respecter les autres, respecter le droit, ne pas céder aux malfrats et aux gangs qui osent recruter dans tous les milieux pauvres, comment cultiver la terre et subvenir à ses besoins par le travail, l’apprentissage et l’artisanat… » Question : comment arrives-tu à tenir dans ce climat de violence ? « Seule la foi, et la confiance en Jésus-Christ que j’essaie de suivre de plus près selon le conseil du bienheureux père Antoine Chevrier, me permettent de garder l’espérance. » Son témoignage vous coupe le souffle.

 

Tous les membres de l’association se sont promis de continuer de retrousser leurs manches pour lui venir en aide. « c’est peut-être une goutte d’eau, conclut gentiment père Daniel, mais elle m’est nécessaire ! ». L’assemblée générale est prévue le 6 août à 18 h 30 à Saint Michel du Raizet. Bienvenue à toutes les personnes qui veulent aider le père Daniel.

Jean-Marie Gauthier

 

 

Entretien. Mgr Jean-Yves Riocreux a appelé au téléphone ce samedi matin Mgr Launay Saturné, président de la conférence épiscopale haïtienne, et a pu converser avec lui de façon prolongée pour lui dire sa proximité, l’assurance de ses prières et le soutien de tous les chrétiens de Gwadloup. « Après plusieurs séjours en Haïti je me rends compte de l’indispensable solidarité dont nous devons faire preuve pour aider ce peuple frère si courageux ! »